BangBang : bangbangblog.com

Prognostique

Une année faste (j’aime la vie)

Valérie Thérien
20 décembre 2010

Je n’aime pas les bilans. Vraiment, vraiment pas.

Mais puisque, en y repensant bien, 2010 a été une méchante belle année folle, on va prendre quelques minutes pour revenir sur les points forts (et moins forts).

Ne cherchez pas d’ordre là-dedans, c’est sans queue ni tête.

Il y a eu Tadoussac et ses baleines; Avec pas d’casque sur des rochers du fjord; moi et Anne en kayak sous un soleil radiant: osti de beau moment, bordel. Le moment de l’année, point final.

Il y a eu le festival raté (CMW à Toronto). La pluie, les frustrations, les spectacles où on nous refusait carrément l’entrée. Mais il y a aussi eu les Hollerado, Phantogram, Plants & Animals, etc. pour me remonter le moral; Fred Fortin en entrevue en anglais avec Catherine Pogonat (tout pour la radio!). C’est aussi là que j’ai forgé mon amitié avec La Pimbêche, alors, vive Toronto, fuck!

Côté spectacles en sol montréalais:

Sufjan Stevens et Blonde Redhead dans une même semaine; tous deux au Métropolis; tous deux grandioses.

The Dears à la Mission Santa Cruz pendant Pop Montréal. Quel beau cadeau d’entendre live le prochain album en intégral avant tout le monde.

Patrick Watson & friends à la Fédération Ukrainienne pendant Pop. Tellement belle cette «messe» entre amis (Katie Moore, Socalled, Alden Penner, etc.) que j’en ai pleuré. Maudite émotive que je suis.

Autre méchant beau moment de Pat Watson: son spectacle à l’église Sainte-Rose, à 5 minutes de chez ma maman. Revoyez les photos si ce n’a pas déjà était fait. Émilie a fait une super job là-dessus.

Arcade Fire dans un stationnement à Longueuil (moi qui a peur de la Rive-Sud); la frénésie, la joie si présente dans leurs visages (enfin); le roadtrip à Farnham des mois plus tard pour voir leur église. Réaliser qu’elle n’est peut-être plus la leur? Mystère.

Blue Hawaii au Fringe Pop au parc des Amériques. J’ai été subjuguée par la performance du duo. Un des groupes à surveiller, je crois, avec l’autre band de Raphaelle, Braids.

Et finalement, en rafale:

Les escales improbables avec Sébastien et les autres: que ce soit au Mouton noir de Val-David pour Lake of Stew (j’aime la vie), à la Chasse-galerie de Lavaltrie pour Fred Fortin (J’AIME LA VIE!) au Vieux-Clocher de Magog pour Jake and the Leprechauns (je t’aime, merde) ou à la station de ski Owl’s Head dans les Cantons pour The Sadies (ostie, que je t’aime, sérieux). Je me suis déplacée pour voir des shows hors-Montréal et dans tous les cas, ç’a crissement valu la peine.

Le jour de mes 25 ans: Se réveiller à 7h du mat’ dans une tente à Woodstock en Beauce pour entreprendre le long chemin jusqu’à la maison; réussir à se trouver un lift jusqu’à Sherbrooke (merci Robert) et arriver juste à temps pour… travailler mon shift de soir.

La sortie de l’album de Random Recipe: pour les avoir vus évoluer depuis décembre 2008, je suis fière de ce disque fougueux. Le lancement au Jardin Tiki était des plus mémorables.

Le spectacle de Philémon Chante organisé par Stéphanie Lavigne Charette dans son appart de Villeray. Quel beau moment privilégié.

Vivement 2011 et encore plus de merveilleux souvenirs.

Un commentaire
  • Anne
    21 décembre 2010

    Aaaaaawww. Osti de gros calin virtuel!!!!!!

Prognostique

Valérie Thérien

Tsé la fille qui est toujours là, mais qui dit jamais un mot?

À propos

RUBRIQUES