BangBang : bangbangblog.com

Prognostique

FrancoFolies: soirée d’filles

Valérie Thérien
16 juin 2010

Mardi soir, c’était ma première réelle soirée aux Francos 2010. 

J’ai commencé avec le français Imbert Imbert à la scène Desjardins. Seul sur scène avec sa grosse contrebasse (c’est elle qui se nomme Imbert Imbert en fait), son projet, c’est de la chanson, mais expérimental. À un moment donné, le chanteur, tout vêtu de cuir, a enfilé un masque et a gratté son instrument avec le micro. Intriguant, mais un peu weird. Ses paroles se veulent sexy. Il pleuvait des mots comme fesses, seins, etc. dans ses pièces. Il a même une chanson qui s’appelle « Je me touche ». Oh! Mais malgré son désir de provoquer, Imbert Imbert est à son meilleur quand il ne l’est pas. J’ai préfèré le musicien quand il jouait et chantait de façon plus classique.

Le quatuor Music For Money accompagnait Des filles qui ont de la gueule à la tente Slam. J’ai adoré le mélange. Les pièces intrumentales et noires de Music For Money étaient jouées plus doucement pour laisser la place aux voix des slammeurs. La musique devenait plus percutante avec l’ajout de mots et les voix devenaient plus entraînantes avec la musique en background. Gagnant-gagnant.

Ent’ filles, avec deux amies, on s’est installées dans le gazon pour finir la bière et écouter Catherine Durand, au loin. Elle a parlé de la peur de la trentaine. Est-ce que ça fait peur la trentaine? On s’en est questionné ent’ filles. On se disait que la trentaine, c’est ta dernière décennie pour faire des folies. Après ça, c’est un peu moins permis. Mais ça, on le saura quand on sera rendu là.

J’ai pris un petit bain de foule pour voir Thomas Fersen, mais pas assez longtemps pour pouvoir en parler. Il avait l’air heureux d’être là en tout cas. Fred Fortin l’a accompagné le temps de quelques chansons.

Un commentaire
  • niko
    21 juin 2010

    Salut,
    merci pour cet article sur Imbert Imbert. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce « dernier des mohicans », il y a http://www.imbertimbert.com.

    ++

Prognostique

Valérie Thérien

Tsé la fille qui est toujours là, mais qui dit jamais un mot?

À propos

RUBRIQUES