BangBang : bangbangblog.com

Prognostique

Fever Ray @ Pop Montréal

Valérie Thérien
3 octobre 2009

Wowowow, quel beau spectacle jeudi soir au Métropolis. Comme si la Terre s’était arrêtée de tourner pendant une heure et des poussières. Un spectacle audiovisuel ahurissant. J’ai vu jeudi probablement un des meilleurs shows de lumières de ma vie. Difficile de prendre des photos de tout ça, mais les techniciens de Fever Ray reproduisent les éclairages du clip de « Triangle Walks » sur scène. Génial.

On pouvait entrevoir que les membres de Fever Ray portaient des espèces de toges de moines (ou d’une tribu ou d’une culte religieuse), mais autrement, on voyait très peu ce qui se passait sur scène. On les pardonne puisqu’ils ont l’air du genre de band qui bouge très peu sur scène anyway. Mieux vaut être divertis par d’excellents éclairages/lasers.

Le spectacle m’a donné des frissons à plusieurs reprises. Les pièces noires et lourdes de la suédoise Karin Dreijer Andersson sont à couper le souffle. J’aime particulièrement l’exotisme de sa musique. La comparaison avec Bjork est évidente, mais il y a l’aspect tribal en plus ici. On me dit souvent que je suis trop fine sur mon blogue, mais criss, c’est vrai que c’était génial.

En première partie de Fever Ray, c’était une jeune femme seule jouant d’un harmonium (Vuk). Son matériel est assez noir et pas très accrocheur, mais le tout est quand même très enveloppant. Non pas la prochaine Joanna Newsom, Vuk a réussi à bien s’affirmer. Son son est particulier et intéressant, un peu baroque. Par contre, je lui espère des musiciens accompagnateurs dans un futur rapproché parce que sa courte prestation manquait de vivant.

vuk

Un commentaire
  • Andy the Handy-Man
    4 octobre 2009

    Hoooo oui, dans mon cas LE meilleur jeu de lumières
    et « criss, c’est vrai que c’était génial »
    L’imagerie hyper-travaillée et la musique électroacoustique nous font revenir à une époque particulière : L’aube du monde. Ho oui, pas de doute, c’était très très MAGIQUE.

    moi j’ai bien aimé VUK, oui bon, c’est vrai que ça manquait peut-être un peu de vie mais quand même j’ai trouvé que ça faisait son petit effet. La musique était carrément chaotique et ça contrastait énormément avec la présence timide de la chanteuse (et en passant, si tu vas voir sur son MySpace tu y apprend que parfois elle est avec d’autres musiciens. voilà)

    et hmmm
    j’avais une question à laquelle tu pourrais peut-être répondre.
    le claviériste à la droite de Karin (qui portait un genre de veste avec plastron)
    tu as remarquée quel masque il portait ?
    je crois que c’était celui-ci
    http://www.visionsofvenice.com/images/photos/standard/349_1.jpg
    mais n’en suis pas sur
    ça ferait du sens, The Knife ont déjà utilisés des masques de la commedia dell’arte.

Prognostique

Valérie Thérien

Tsé la fille qui est toujours là, mais qui dit jamais un mot?

À propos

RUBRIQUES