BangBang : bangbangblog.com

Prognostique

Troisième journée… Osheaga

Valérie Thérien
2 août 2009

15h13-Parc Jean-Drapeau

Samedi, première journée d’Osheaga, j’ai réussi à suivre mon Parcous idéal presqu’à la lettre.

Je suis arrivée un peu plus tard que prévu et ai donc dû qu’entrevoir Silver Starling. À la scène MEG, on décide de se prendre une première bière tout de suite, tant qu’à niaiser. La Roux commence littéralement la minute où on pose pied au milieu de la foule, qui est déjà « primée » à danser sur ses beats plus qu’efficaces.

3782209036_6d13a77f9b

Faut dire qu’il y a toute une attitude rétro dans La Roux, qu’on remarque tout de suite par le look vestimentaire totalement mismatché. Très 80s, sa musique mise sur claviers et synthétiseurs.

La Roux a été un gros highlight de ma journée. De un, parce que c’est fait sans prétention et de deux, parce que ça m’a vraiment fait danser. Bravo.

16h42

Le reste de la journée a été sans éclats: Eagles of Metal Death ont quand même livré un bon show de gars qui ont le rock dans le sang. Josh Homme n’était effectivement pas derrière les drums, FYI. Et ce n’était pas l’ex-dudette de Motley non plus…

3781399613_074141422b

Puis, le rappeur d’origine somalienne K’Naan nous a diverti par son bon flow, mais il reste qu’il n’est pas assez vivant sur scène. On aurait aimé moins de blabla et de longues introductions.

Le groupe Anglais Elbow était pas pire, mais c’est le genre de rock qui m’ennuie dans un festival. J’ai bien aimé la voix du chanteur, mais au bout de 15 minutes, on commence à regarder ailleurs et soupirer.

19h00

Petit arrêt au Piknic Electronik, très bien placé pour l’occasion, un peu à l’extérieur du site. Bonjay essaie tant bien que mal à faire danser une petite foule éparpillée. Quand la MC dédie une pièce aux filles qui ont un surplus de poids, je décide que c’est le bon moment d’aller me cherche un hot-dog au casse-croûte (cela dit, beaucoup moins cher que sur le site même d’Osheaga).

20h11

3782459152_9fe47f5da7

Lykke Li nous a fait patienter, mais elle en a valu le coup. La suédoise est tout un personnage. Habillée en noir, elle bûche sur les drums, rappe et bouge comme une diva du soul. Sa musique est assez particulière et j’ai trouvé sa performance absolument captivante.

21h13

En me rendant vers les grosses scènes, qu’est-ce que j’entends? Déjà Coldplay? Ils commencent plus tôt que prévu? What the..

Oui, je suis une fan de Coldplay ET JE L’ASSUME PLEINEMENT.

J’étais vraiment très loin, voyais à peine la scène, mais les projections étaient si bien produites que ça m’était égal de ne pas voir Chris Martin bouger en temps réel. Et puis, il y a eu les gros ballons jaunes lancés dans la foule pendant « Yellow ». Puis, petite performance acoustique au milieu de la foule; reprise très appréciée de « Billy Jean »; des feux d’artifice (courtoisie de La Ronde); une pluie de confettis en forme de papillons. Un beau moment aussi pour moi: Chris Martin qui joue seul au piano la « Gnossienne » d’Erik Satie. Une pièce magistrale dans mon livre à moi.

3781651557_3c31c3ae51

Bref, un bon gros show qui m’a satisfait pleinement. Coldplay m’a fait oublié que j’étais épuisée et que j’avais mal aux pieds.

Un commentaire
  • Yanick Klimbo T
    2 août 2009

    Non, c’était Joey Castillo de Queesn of the Stone Age et ex-Danzig!

Prognostique

Valérie Thérien

Tsé la fille qui est toujours là, mais qui dit jamais un mot?

À propos

RUBRIQUES